• Ton souvenir,

    J’allongerai mes mains pour toucher ton teint

    Tandis que tu es si loin de moi

    Même si tu étais a mes cotés a chaque instant

    A la fin, tu ne sera quand même pas a moi

    Je me contente de prendre ton ombre dans mes bras

    Je rêve de ton image dans des jours sans lendemain

    Seul, le souvenir de ton sourire m’est resté

    Et ton parfum qui me brûle l’intérieur

    Je paye maintenant mon amour interdit

    Ça n’en fini pas, seul ma respiration m’est resté en héritage de toi

    Un vivant de rien, un vivant!….de rien, de toi

    Même les battements de mon cœur ne sont,….. sans toi

    Amour interdit, péché interdit, tout se mélange

    Même dire, même douleurs

    Et la blessure qu’elle ma laissé

    Le sentiment le plus fort que j’ai vécu

    Je t’ai oublié aussi….!


    2 commentaires
  • Quand il y a te vivre avec toi
    Avoir de ton ombre me fait mal
    T’effacer de mes pensées, j’y arrive pas
    A chaque chute de ton image a mes yeux
    Les lames descendent le long de mon âme
    Les raisons, c’est les tonnerres, que
    Tu fais éclater en moi
    Quand on aime, peut on faire souffrir?
    Non! Toi tu m’aime de ma souffrance
    Je tente désormais de t’effacer de mémoire
    Même difficile, je vais habituer mon âme
    A vivre sans la tienne!
    Plus jamais tu toucheras, de tes doigts
    Mes larmes couler le long de mes joues
    J’ai déchiré tout les poèmes
    J’ai cassé tout mes stylos
    J’ai brûlé tout les papiers
    J’ai brûlé……brûlé mon âme
    Tout ce dont je t’avais dédié
    Tu as ignoré tout mes rêves
    Tu tes moqué de mes sentiments
    Tu as pris tout mes dires pour un jeu
    Et, comme toi mon amour
    Comme tu as effacé mon âme de ton esprit
    J’en ai fait autant
    Je t’ai oublié…….!


    votre commentaire
  • Du haut des falaises
    Le jour viendra ou tu accrochera ton âme a une branche
    La branche cassera sous son poids, tu seras blessé
    Une envie sans fin remplira ton corps
    Tes pieds voudront avancer, tu les laissera te porter la ou tu pourras
    laissant derrière toi, ton si grand silence, et tes craintes
    Tes yeux seront fixé au sol, les étoiles seront ancrées dans le blanc de ton regard
    Ta solitude sera comme une chanson qu’on entend
    Dans le plus profond de nuits
    Des souvenirs dont tu ne trouvera pas mot t’envahiront
    La mer te manquera pour regarder le vide des lointains
    Tes pieds t’aurons ramener a la jupe des falaises
    Face a toi une immense mer éternel
    Avec tout ces vécues et ces souvenirs d’amoureux
    Les mots commenceront leurs voyages peu a peu
    Le cœur picotera follement pour les sortirs
    Morceaux par morceaux s’echaperont
    Les mots les plus douloureux que tu as manqué
    De dire a ton bien aimé
    Mais ce jour, tu ne trouvera pas les dires
    Tout les mots ne seront plus assez fort
    Pour lui témoigner ton si grand amour
    La peur t’envahira et tu cherchera a fuir
    La mer, tes mots, tes peurs mais,
    Ton amour lui, restera la gravé dans ton âme
    Les vagues, et tes pensées, tu laissera le vent
    Emporter ton amour et ton âme a celui qui t’aime
    El là, il viendra te retrouver….


    votre commentaire
  • Je suis souvent prêt de toi quand le jour disparaît

    On a fait coucher ensemble le soleil pour accueillir la nuit

    Tandis que maintenant le soleil ne se lève plus sans toi

    Et a chaque fois que je pense a ces jours, tu me manque

    Quel séparation existe!

    Qui fait tant mal et tant saigner

    Et quel cœur et de pierre!

    Pour en pleurer autant que moi

    Là dans la couleur là plus clair de tes yeux

    Tu es avec moi, loin des doutes et des peurs

    C’est inexplicable ce qu’il y a entre nous

    C’est comme un poème d’être dans ta vie

    L’oubli a toujours été du coté des mauvais

    Et descendre dans la profondeur des yeux de ce qui aime

    Si heureux, comme saoul, fait toi prendre

    Et en boire 1000 ans de cette eau, sans limite

    Car seul toi mérite la moitié de ma vie

    Je te parle desfois et tu te tais

    Quand tu dit rien, les vents arrêtent de souffler

    Quand tu es en silence, la terre arrête de tourner

    Et il pleut, si fort, si violent

    Que, c’est le ciel qui fait tomber les larmes

    De mon cœur sur la terre entière

    Quand tu te tais, tout ce qui est beau disparaît

    Tu disparaît et je m’envole de ton esprit

    C’est comme si tu te gardait pour moi

    Mais n’oublie surtout jamais que moi

    Je ne me tairais jamais!

    Et tant que mon cœur battra,

    Le tient le suivra, là, là bas, ou par ici,

    Donne moi ton âme et prend mon existence

    Je vivrais dans ton cœur, mais,

    Ne me quitte pas,

    Car mon sang coule de toi et mes nuits,

    Sont de toi, tu es mon âme,

    Tu es mon amour!


    votre commentaire
  • un beau v8 de presque 300chevaux!


    votre commentaire