• ma passion perdu

    Un jour, j'ai eu une passion pour une femme.Je l'ai vu par la fenetre la premiere fois. Mon attirance est vite devenu tres fort, a tel point que je n'en dormais plus, j'avais besoin de sentir son parfum, sa presence, meme la voir de loin me donnait une satisfaction grandiose que je n'avait jamais vecu avant. Elle avait 15 ans de plus que moi, j'y croyait pas quand elle me la annoncé, elle parraissait si jeune, si joyeuse, elle me fascinait a chacun de ces regards, je croyais fondre sous la mire des ces yeux qui me transpercait froidement la vue, que je me suis laissé emporter dans son monde. Nos peu de moments passé ensemble etaient remplis de joies, de pitreries et tout ce qui est lié a l'amusement. Je lui racontais mes anecdotes avec passions, parce que je trouvais toujours un petit truc pour la faire rire, et j'aimais la voir comme ca. En fait je n'etait qu'un objet,un pitre, un objet qui accompagne a table,aux sorties, pour ces desirs les plus fous et pour bien d'autres choses dont elle etait comblé par ma presence. Elle voyait le plaisir en moi, je n'etait que fait pour ca, pour donner du plaisir, tant qu'elle voulait sans relache, sans fatigue, sans renoncer... tout etait bien, beau, beau mais il y avait une barriere. La barriere des sentiments. On ne devait pas la franchir, au debut on c'est dit qu'on ce verrait de temps a autres pour passer un moments agreable, boire un petit verre de champagne, car le champagne, c'etait sa boisson, elle en buvait tout le temps. Je me disait mais comment peut on boire du champagne ou du cremant, rosé s'il vous plait, tres frequement, faute d'habitude de ma part bien sur. J'y ai pris habitude aussi, c'etait si bien et si bon, on prennait nos verres en main et on s'embrassait longuement sans s'arreter, si longuement que parfois on en oubliaient nos flute qui s'etait rechauffé a attendre notre gorgé pour etre bu. le gout petillant sur sa langue me rendait plus que fougueux, plus que que fou, plus que dingue et je lui faisait l'amour comme jamais je l'ai fait. Elle je n'aurait jamais pu lui faire autre chose que de lui donner du plaisir, autant qu'elle en voulait, je voulais voir la satisfaction couler de ces regards et de son visage, je voulais voir son corps trembler sous mes baisers chaud et mes promenades de langue sur elle. J'avais encore envie d'elle, meme en plein acte j'avais envie d'elle. Je voulais plus, plus de plaisir, pour lui en donner encore et encore a lui en faire tourner la tete.


  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Mars 2008 à 13:40
    eh
    je t'ai retrouvé toi !! :)) gros bisous cemstyle tout triste :( l'amour sans les sentiments ça peut pas exister pour moi, je suis bien trop sensible pour ça... et on dirait bien que toi aussi snif :(
    2
    Samedi 1er Mars 2008 à 14:30
    BONJOUR
    comme tu me l as demandé j'ai lu attentivement ton texte Grande passion je vois mais comme dit jalouse l'amour sans sentiments je n'y crois pas toi je pense que les tiens était réel mais pour elle ? je souhaite que tu retrouve un amour aussi passionné et pleins d'amour partagé bises à toi Cemstyle
    3
    Samedi 1er Mars 2008 à 14:52
    Un peu nostalgique...
    Je t'envois pleins de petits sourires, et, j'espère que tu trouveras une tite femme qui te donnera beaucoup d'amour "le vrai" gros bisous
    4
    Dimanche 2 Mars 2008 à 00:57
    oui je l'avais
    bien compris que tu l'avais vécu cette histoire et je te souhaite de trouver le véritable amour bonne nuit bises à toi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :